L'envolée de Gomis

Publié le par Dimid

Bafétimbi Gomis n’oubliera certainement jamais ses deux premiers buts en Bleu, face à l’Equateur, ce Mardi 27 Mai 2008. Non seulement le joueur stéphanois a signé ce soir-là son entrée de plein pied en Equipe de France, mais en plus sa valeur est monté en flèche.
Avant ce fameux match, Bafétimbi Gomis est simplement un joueur de St Étienne, auteur d’une très belle saison (16 buts inscrits en Ligue 1) et qualifié pour l’UEFA. Certes, il serait malhonnête de penser que personne n’a pensé à ce puissant attaquant avant ses exploits en Equipe de France. Mais le joueur de St Étienne a pris une autre valeur, y compris médiatiquement, ce qui compte de plus en plus dans le football

La question est simple : « Bafé », tel qu’on le surnomme, va-t-il céder aux sirènes de certains clubs étrangers ? La prolongation du contrat qui le lie à St Étienne jusqu’en 2012 désormais n’est pas l’assurance de voir Gomis rester : il suffit de se rappeler que Nasri avait prolongé son contrat jusqu’en 2012 à Marseille....et qu’il est sur le point de quitter la cité phocéenne.
Gomis semble sincère dans ses déclarations. Il a ainsi déclaré :
"Je suis très heureux de rester à l'AS Saint-Etienne pour vivre l'Europe et ravi de prolonger avec mon club formateur. J'espère ainsi décrocher une place en Ligue des champions avec les Verts. Ma priorité a toujours été de rester à Saint-Étienne. Il était important de régler ma situation personnelle avant que ne débute l'Euro"

Mais, d’un autre coté, de nombreux clubs sont sur les rangs pour s’attacher les services de l’attaquant, tels que Milan ou Arsenal, voire Marseille ou le FC Séville. Et le challenge pourrait bien intéresser le stéphanois, qui à plusieurs reprises a déclaré son intérêt pour la Série A, et qui avant même sa convocation pour l’Euro avait émis des doutes sur sa présence au sein du club de Bernard Caiazzo la saison prochaine. Ce dernier pourrait d’ailleurs bien tenter de bloquer tout transfert, même entre 15 et 20 million d’euros, ce qui semble être devenu la valeur du joueur.

Alors, que penser? Les actes et déclarations semblent contradictoires, St Étienne aura sans doute son mot à dire dans cette affaire... Mais il est certain que le club formateur du nouveau Bleu aura du mal à conserver le joueur très longtemps encore. Au vu de la liste des clubs intéressés, il est normal de se demander si le temps de Gomis dans le Forez n’est pas compté. Un bon Euro de sa part le pousserait sans doute encore plus vers la sortie du club....

Publié dans Transferts

Commenter cet article